8 Techniques à tester

8 Techniques à tester

Salut à toi, artiste curieux ! Tu aimerais te lancer dans le carnet de voyage mais tu ne sais pas quelle technique choisir ? Ou bien tu cherches des médiums faciles à utiliser et à transporter pour tes escapades croquis ? Ne bouges plus, tu es au bon endroit ! Je te parle de 9 techniques de dessin que je connais (ou que j’ai vu passer et que je vais m’empresser de tester), qui ne sont ni trop lourdes, ni trop encombrantes ; et à ta portée, quel que soit ton niveau. Si si, promis, essaye, tu verras. 🙂

Crayon graphite

Mes crayons graphite Caran d’Arche (du 2H au 9B) et mon porte-mine

Bon alors celui-là, je pense que tu t’y attendais. Tu penses peut être même que je me fous un peu de ta gueule, tellement c’est évident… Et pourtant ! Rassure-toi, je ne compte pas te parler uniquement du bon vieux porte mine que tu avais à l’école et avec lequel tu griffonnais dans les marges de tes cours de maths…

Mine dure ou tendre ?

Déjà, est-ce que tu connais les différentes valeurs de graphite? 2H, HB, 4B, 6B, ça te parle ? Pour te la faire courte, les H, c’est les crayons secs, avec une mine dure, ils sont plus clairs, plus légers, s’effacent plus facilement. Plus le chiffre associé à la lettre H est grand, plus la mine est sèche, “dure”, et plus elle écrit clair. Pour la lettre B, c’est l’inverse. Plus le chiffre devant le B est grand, plus la mine est grasse, plus elle écrit noir (et plus tu vas galérer à la gommer).

Un bon package pour commencer

Tout ça, c’est bien joli, mais concrètement, qu’est-ce qu’on achète, et comment on s’en sert ? Si tu n’est pas du tout équipé, je te conseille de commencer avec 3 crayons, allant du 2H au 6B. Par exemple : 2H, 2B, 6B. Ca va te donner une gamme de tonalités assez large, de quoi t’amuser un peu.

Le 2H est pratique pour faire les esquisses, car il est très léger et s’efface facilement. Tu peux aussi t’en servir pour faire les ombres légères. Le 2B est plus foncé, parfait pour repasser tes traits une fois l’esquisse terminée, et ajouter un peu de dimension. Enfin le 6B est beaucoup plus foncé, sa mine est très tendre. Il va te permettre d’ajouter des zones d’ombre intense.

Pour aller plus loin

Personnellement, j’ai poussé le vice un peu plus loin en achetant un pack de crayons de bonne qualité, spécial dessin. Et je peux te dire que je vois la différence ! Tu peux trouver ce genre d’assortiment dans tous les magasins de beaux arts. Le mien est de la marque Caran d’Arche et comporte 6 crayons: 2H, HB, 3B, 5B, 7B et 9B. Autant te dire que la palette de nuances est carrément géniale. Bien entendu, tu peux aussi acheter ce genre de crayons à l’unité.

Pour ce qui est de l’utilisation de la gomme, je te recommande d’aller jeter un œil par ici.

Aquarelle

Ma palette d’aquarelle, avec 12 demi-godets, et mon pinceau à réservoir d’eau

L’aquarelle, ça peut faire un peu peur. Mais je te promets que c’est pas si difficile que ça en a l’air. Si tu as envie de mettre un peu de couleur dans tes dessins facilement et rapidement, c’est ce qu’il te faut ! En plus, en mélangeant les couleurs de ta palette, tu peux avoir un bon paquet de teintes avec seulement quelques godets dans ton sac ! Franchement, depuis que j’ai découvert cette technique, ma palette ne quitte plus ma trousse à dessin !

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, tu peux avoir un très joli rendu avec de l’aquarelle, même si tu es débutant. Ce qui va varier, dans ta façon de l’utiliser et le rendu, c’est la quantité d’eau que tu vas mettre. Plus tu mouilles ton papier, plus le pigment sera diffus et la couleur diluée. A l’inverse, si tu appliques ton aquarelle sur un papier sec, le pigment sera plus concentré et la couleur plus dense.

Pour ce qui est de l’encombrement, on est sur quelque chose de rentable ! Il existe pleiiiin de palettes de voyage, qui contiennent en général 12 demi godets (ça fait environ 13 cm par 6.5 cm, avec une épaisseur de 2 cm). Pour 12 couleurs, c’est plutôt honnête. Surtout que dans le couvercle, tu as de quoi mélanger tes teintes pour en faire des dizaines d’autres. Avec ça, je te conseille un pinceau à réservoir d’eau intégré. Il n’est pas encombrant, pas besoin de te trimbaler ton eau à part, et il vieillit très bien. Rapport qualité/prix : top !

Si tu veux quelques astuces supplémentaires sur l’aquarelle, vas voir cet article, ça peut t’intéresser. 😉

Feutres

Les feutres… Vaste sujet. Il en existe des dizaines, de toutes les sortes, de toutes les tailles, de toutes les couleurs… Je vais te faire faire un petit tour d’horizon de mes préférés pour le croquis.

Feutre noir
Tant de feutres noirs, tant de possibilités…

Pour moi, avoir un ou deux feutres noirs dans ta trousse, c’est essentiel. J’aime bien en avoir au moins deux : un très fin (j’ai opté pour du 0.2 mm, mais tu peux très bien le prendre plus fin), et un plus épais (le 1,5 mm par exemple).

Le plus fin va me servir à repasser les contours d’un dessin à l’aquarelle, à faire des mini BD dans mon carnet, à écrire aussi, éventuellement…

Le plus épais me sert à écrire mes titres, à faire des lettrages, et parfois à dessiner directement.

Tu peux en avoir bien plus, pour varier les plaisirs, avec différentes épaisseurs pour varier tes mises en pages, mettre en valeur certains passages de texte, ou accentuer tes dessins.

Feutres de couleur

Il existe aussi des feutres de couleur, que ce soit pour les lettrages ou le dessin. Mes préférés sont les Faber Castel, ou (pour des prix plus abordables) les Paper Mate. Ca rend les couleurs de tes dessins beaucoup plus vives, par contre attention aux ratés…

Avec de l’eau

Ce que j’aime beaucoup faire avec ces feutres, c’est les utiliser avec de l’eau. Pour ça, le pinceau à réservoir que je prends pour l’aquarelle fait parfaitement l’affaire.

Tu peux les faire baver, ca fait de jolis dégradés pour peu que tu les travailles un peu. Pour les ombres c’est nickel aussi.

Petite remarque : selon les feutres, ils peuvent plus ou moins “baver” avec l’eau. Ca dépend aussi du temps pendant lequel tu les laisses sécher avant de mettre de l’eau. En général, plus tu appliques de l’eau rapidement, plus tu vas pouvoir les diluer, plus tu attends, plus ils auront séché et moins ils transféreront.

Pinceau- feutre

Il existe aussi des feutres prévus pour le dessin et le croquis, qui ont une pointe souple en forme de pinceau. Faber Castel, dont je te parlais tout à l’heure, ont leur propre gamme de feutres pinceaux.

Dans cette catégorie, on a aussi les Tombows, qui sont pas mal connus dans le milieu. L’avantage de ceux-là, c’est que tu peux les réactiver avec de l’eau, même longtemps après les avoir appliqués sur le papier. Ils sont prévus pour. Par contre c’est pas donné. (Qu’est ce que tu veux… On n’a rien sans rien).

Crayons de couleurs

Bon, je ne vais pas te mentir, je ne suis pas une fan des crayons de couleur, je n’ai encore jamais réussi à en faire quoique ce soit qui ait un rendu convenable. Mais tout est une question de travail, et je suis convaincue que ça reste une technique qui peut être très jolie, et surtout très pratique !

Classiques

Aaaaaah, tes bons vieux crayons de couleur… Et si tu recyclais ceux qui traînent sans doute chez toi pour essayer de croquer avec ? Tu peux t’en servir pour apporter un peu de couleur à tes dessins, ou seulement quelques reflets ou ombrages. Tu peux aussi carrément croquer directement avec, ça fait des croquis au crayon qui changent un peu du gris. Dans un carnet de voyage, selon l’ambiance de ta page, ça peut être sympa… 😉

Aquarellables

Une autre option si tu travailles au crayon de couleur, c’est les crayons aquarellables. Comme leur nom l’indique, ce sont des crayons de couleur qui réagissent très bien à l’eau, pour donner un effet aquarelle. Tu fais ton dessin, tu mets ta couleur, puis tu mouilles avec un pinceau, et TADAAH ! Les pigments se diluent dans l’eau, et tu as un rendu proche de celui de l’aquarelle en godets. Tu peux aussi retravailler une zone colorée qui a séché, ça te permet d’ajouter des détails avec un niveau de précision difficile à obtenir avec un pinceau. Par contre je te déconseille de colorier sur papier mouillé, ça laisse des traces assez disgracieuses.

Papiers différents

Blanc sur noir

Bon ben déjà, au lieu de dessiner en noir ou gris sur du blanc, tu peux faire l’inverse et dessiner en blanc sur du noir. Pour les couleurs, je vais pas te mentir, ça risque d’être plus compliqué à faire ressortir, à moins d’utiliser une technique très couvrante comme des Posca. Dans ce cas, ça peut les faire ressortir de manière très intéressante.

Après tu peux utiliser plein de médiums sur le noir : du Posca, donc, blanc ou en couleur, du crayon blanc, du pastel, de la craie… Tu peux jouer sur l’intensité de tes traits, comme avec du crayon gris sur du blanc, pour faire des dégradés. Et tu peux donner à tes dessins une ambiance totalement différente. Selon ce que tu veux représenter, ça peut faire ressortir ton sujet et le mettre en valeur.

Papier gris et kraft

Dessiner sur du papier gris est très intéressant. Tu peux beaucoup plus facilement faire ressortir des touches de lumière (avec du blanc notamment), et ton dessin sera plus lumineux de manière générale. (Bah oui, puisque ton papier est plus sombre, ce que tu vas dessiner dessus, par contraste, paraîtra toujours plus clair et lumineux que sur du blanc.)

Pareil sur du papier kraft, qui a une couleur brune. Ca donne une atmosphère plus chaude. De la même manière que le gris, ça fait ressortir la lumière. Après tout est une question de goût, à toi de tester pour voir ce que tu préfères.

Tu peux trouver des carnets de croquis avec du papier gris, noir, ou kraft dans les magasins de beaux arts.

Toutes les couleurs sont dans la nature

On a vu du noir, du gris et du kraft, mais l’idée est applicable à n’importe quel papier de couleur ! Il existe des pochettes de feuilles de couleur (Canson ou autre), trouvables dans les grandes surface et les magasins de beaux arts.

Je te conseille de choisir la couleur de ton support en fonction du dessin que tu veux réaliser. Ce que je veux dire par là, c’est que toutes les couleurs ne seront pas appropriées à tous les dessins. Selon les couleurs que tu vas utiliser, le médium que tu vas choisir, l’ambiance de ton dessin, etc, tu ne vas pas choisir le même fond.

Textures

Je t’ai parlé du papier kraft, qui a une texture bien à lui, en plus de sa couleur caractéristique. Après, libre à toi de laisser parler ta créativité, tu peux essayer de dessiner sur des feuilles d’arbre, des pages de journaux ou de livre, du papier calque, des pochettes plastique transparentes… Bref, tout ce qui te passe sous la main et qui te paraît intéressant. Sois curieux, et essaye !

Posca

Tu en as sans doute déjà entendu parler, de ces fameux feutres à base de gouache. Je t’avoue qu’à part le blanc qui me sert à mettre de la lumière dans mes dessins (ou à corriger mes bourdes), je n’en ai pas. Mais je pense qu’ils ont pas mal de potentiel, et c’est pas parce que j’ai pas eu le temps de les tester que je ne dois pas t’en faire profiter !

L’avantage c’est que tu n’as pas besoin de te balader avec tes tubes de gouache, ton eau, tes pinceaux et ta palette pour peindre. Avec quelques feutres, tu as tout ce qu’il te faut. Question praticité et encombrement, on est bien, donc. Bon, après, pour les mélanges c’est plus compliqué… En revanche, ils sont très couvrants, donc tu peux repasser une couche de peinture par dessus une autre, ça ne se verra pas. Ca peut avoir ses avantages. Les couleurs sont aussi très intenses.

Stylo bille

On n’y pense pas assez, au bon vieux Bic… Et pourtant ! Je trouve que ça rend SUPER BIEN. Ca donne un contraste assez fort, du coup ça fait ressortir ton dessin. Un croquis fait au crayon peut avoir l’air un peu brouillon, un peu fade… Le même croquis réalisé avec un stylo à bille aura un rendu tout à fait différent, plus net, plus contrasté… Bref, ça pète plus quoi !

Bien entendu, tu peux varier les couleurs, et te promener avec ton 4 couleurs qui date du lycée, ou bien tout faire au noir, et pourquoi pas rajouter de la couleur ensuite, avec de l’aquarelle par exemple… Tu n’as que l’embarras du choix ! 😉

Si tu veux quelques conseils supplémentaires pour utiliser un bic, je te propose une vidéo de Dessindigo, ou encore une autre de Cindy Barillet. Avec ça tu es paré, plus d’excuses, au boulot ! 🙂

Collage

Si tu n’as pas le temps de faire un dessin hyper abouti dans ton carnet ou que tu n’en as pas envie, une option très pratique, c’est le collage. Tu peux coller simplement des éléments comme des places de concert, des billets, des images, des photos… Tu peux aussi te servir de tout ce que tu ramasses pour agrémenter tes carnets, comme des végétaux. Enfin, tu peux faire quelque chose d’un peu plus travaillé en utilisant plusieurs couches de papier (et/ou autres matériaux),en variant les couleurs, les textures, pour créer une image.

Je trouve que ça dynamise pas mal un carnet de voyage (par exemple), ça apporte de la variété, du volume… Et ça fait aussi de super souvenirs !

Voilà, tu as quelques une de mes techniques préférées, et d’autres que je vais me hâter de tester/travailler. 😉 Je te laisse explorer tout ça, j’espère que tu trouveras ton bonheur et que l’un de ces médiums se retrouvera dans ton sac et ne le quittera plus, avec ton carnet de croquis. Bien sûr, tu peux mixer ces techniques, fais-toi plaisir !

Si tu as toi aussi ta technique de prédilection, n’hésite pas à la partager dans les commentaires, je serais ravie de la connaître et de l’essayer !

En attendant, je te dis à la prochaine, et bons croquis ! 🙂


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *