DIY : Fabrique ton carnet de voyage

DIY : Fabrique ton carnet de voyage

Salut à toi, talentueux créateur de carnets. 🙂 Bon, on va pas se mentir, des tuto youtube pour fabriquer ses propres carnets, c’est pas ça qui manque. MAIS je vais quand même apporter ma pierre à l’édifice, histoire de faire les choses à peu près bien. Et puis, qui sait, tu trouveras peut être dans cet article un conseil ou deux qui te seront utiles ? 😉 Allez, attrape du fil, une aiguille et suis le guide ! (Si si, du fil et une aiguille ! Hé ouais, je me fous pas de ta gueule, on va faire du carnet de qualité !)

Dans cet article, je te propose deux méthodes (et demi), à toi de choisir le rendu que tu préfères. (Tu pourras pas dire que je suis avare !) Mais d’abord, établissons le cahier des charges, si tu veux bien. T’inquiète, ça sera pas long, et comme ça tu auras un carnet qui te correspond totalement et qui répond à tes besoins !

Avant ton carnet de voyage, ton cahier des charges

Selon l’utilisation que tu vas en faire, le voyage que tu prépares, ton humeur du moment, ton carnet ne sera pas le même. Pour le coup, je n’ai pas de conseil absolu à te donner, fais comme tu le sens. Suis ton instinct ! 😉 C’est le meilleur moyen pour que ton carnet te ressemble et te convienne parfaitement. Mais je peux quand même te donner quelques astuces pour t’aider à choisir et te donner des idées…

Le format

Ne fais pas ton carnet de voyage trop grand. Je te conseille un format A5 ou A6. Déjà, pour le trimbaler partout avec toi dans ton sac, ça sera plus pratique, et plus léger. Quand tu le sortiras pour dessiner, écrire, coller, ou que sais-je encore, tu n’auras pas besoin d’un bureau dédié pour t’installer. Un coin de table au restaurant pourra suffire. Et puis enfin, on n’y pense pas forcément, mais une page A4, c’est grand, ça prend du temps à remplir ! Avec un format plus petit, tu passeras moins de temps dessus pour un rendu au moins aussi joli, et tu seras moins angoissé par le syndrome de la page blanche.

Pense au format paysage. Bon, là c’est une question de goût, je te l’accorde. Mais on a tendance à penser à un carnet en format portrait par habitude, alors que le paysage c’est vachement cool aussi. Je pense notamment aux dessins de paysages (justement), les panoramas… Hé ben ça rend super bien sur une double page en format paysage ! Et puis ça change un peu. Je te laisse y réfléchir… 😉

Pour ce qui est du nombre de pages, encore une fois, à toi de voir. En général je prévoie une double page par jour de voyage, avec 3 ou 4 pages en plus, au cas où ! 😉

Le papier

Ah ben oui, c’est le composant principal, tu croyais quand même pas qu’on allait passer à côté ?!

La encore, adapte ton choix en fonction de ce que tu compte faire. Si tu veux utiliser de l’aquarelle par exemple, choisis un papier plutôt épais. Je trouve que le papier aquarelle est vraiment trop épais et rigide pour en faire un carnet, je préfère prendre du multi techniques. Celui que j’utilise a un grammage de 250 g/m², pour te donner une idée. (Et puis tant pis si ça gondole un tout petit peu ! )

Si tu ne comptes qu’écrire et dessiner au crayon, tu peux opter pour quelque chose de plus fin. Si tu utilise des marqueurs, pense à prendre un papier adapté pour éviter que ça traverse.

De manière générale, je te conseille de tester les médiums que tu comptes emporter sur le papier que tu as l’intention d’utiliser pour ton carnet. Vérifie que ça ne traverse pas le papier, que ça ne gondole pas trop, que c’est agréable à utiliser

Tu peux aussi varier les types de papiers, les mélanger dans ton carnet. Ca peut donner un joli rendu et puis comme ça tu ne te limites pas à une seule technique !

Tu peux insérer des feuilles de papier kraft, du papier noir, de couleur… Sois créatif ! (Je vais pas tout faire à ta place non plus hein ! )

La couverture

L’aspect de la couverture est différent sur les deux carnets que je te propose.

La couverture reliée par couture est pratique puisqu’elle te permet de vraiment ouvrir ton carnet et le maintenir à plat facilement. Elle s’abîme aussi moins facilement. Avec la couverture type livre, tu peux inscrire quelque chose sur la tranche de ton carnet. Ca fait joli quand c’est rangé dans une bibliothèque, et ça aide à s’y retrouver.

En quoi je la fais ?

Je te conseille de la faire plus rigide que le reste du carnet. Ca le protégera et ça sera plus joli.

Pour ce qui est du matériau, tu as l’embarras du choix ! Tu peux recycler tes boîtes de céréales (en doublant l’épaisseur si c’est trop flexible et fin pour toi). Tu peux aussi récupérer le carton à la fin d’un bloc de dessin, c’est solide et léger. Après tu peux récupérer n’importe quel bout de carton, d’emballage, etc, qui te paraît bien. C’est le moment d’aller fouiller ton bac de recyclage ! 😉

Le revêtement

Selon ce que tu as choisi (ou ce que tu as trouvé, faute de mieux), ta couverture peut être sacrément moche. Je te propose donc une méthode astucieuse et créative pour arranger ça: la recouvrir ! (Incroyablement ingénieux, n’est ce pas ? )

La encore, c’est du système D, mais avec un petit effort, ça peut donner quelque chose de très stylé. Tu peux utiliser du papier cadeau (un peu joli hein, on a dit : fais un effort ! ), des images de magazines, de carte postale… Tu peux aussi en imprimer directement du net. (Tiens, d’ailleurs, un site avec plein d’images libres de droit, c’est cadeau : Pixabay). Tu peux récupérer du papier de soie de ton dernier shopping lingerie (ou celui de ta soeur). Bref, prend ce qui te plaît.

Si tu veux quelque chose de plus brut, de plus “raw” (pour les plus bilinguals d’entre nous), tu peux laisser le carton brut. Avec éventuellement une image judicieusement choisie au centre, par exemple.

Bref, encore une fois, laisse parler ton imagination ! 😉

DIY #1 : Le carnet de voyage façon livre

Matériel

  • Du papier (évidemment)
  • Du carton pour la couverture
  • Du papier (type papier cadeau) pour recouvrir et relier la couverture
  • Du fil et une aiguille
  • Un outil pour percer ton papier (idéalement un poinçon, mais ça peut aussi être n’importe quel objet pointu, et pas trop fin de préférence)
  • De la colle (ou du vernis colle) et un pinceau
  • Un cutter et/ou des ciseaux (et un sous main pour éviter de couper ta table)
  • Une règle et un crayon (toujours utile)
  • Un gros livre, voire deux ou trois (peut importe le sujet, l’important c’est qu’ils soient lourds)

Le corps du carnet

Les cahiers

Un cahier, c’est un ensemble de doubles pages pliées en deux et encastrées les une dans les autres (pour former un petit cahier, quoi). Les cahiers reliés ensemble formeront ensuite ton carnet.

Pour fabriquer un cahier, c’est simple. Commence par découper au bon format le papier que tu as choisi.

Admettons que tu veuilles réaliser un carnet au format A5. Si tu veux un carnet au format portrait, il te faut des doubles pages au format A4. Si tu le veux en format paysage, il faut que tu aies du papier au format A3. Tu auras alors 2 doubles pages dans le sens de la longueur.

Format auquel tu vas découper tes doubles pages pour un carnet A5,
en portrait ou en paysage

Une fois que tu as tes doubles pages découpées au bon format, plie les en deux pour former les pages de ton cahier. Marque bien le pli.

Assemble ensuite tes feuilles par paquets de 4. N’en mets pas plus, sinon ton cahier ne tiendra pas bien fermé et les pages seront décalées.

Perce ensuite les trous qui vont te servir à coudre ton cahier. Pour faire ça propre, place des repères au crayons avec ta règle.

Utilise un poiçon, ou n’importe quel objet pointu pour percer tes trous

Ensuite tu vas simplement coudre les pages de ton cahier ensemble. Prend ton fil, ton aiguilles et go ! Je te montre comment je procède:

Recommence l’opération sur un autre cahier jusqu’à en avoir autant que tu veux.

Les cahiers une fois cousus. Si tu as des bouts de fil qui dépassent sur la tranche de tes cahiers, ça n’a pas d’importance, ils seront cachés par la couverture.

La reliure

Bah oui, les cahiers, c’est bien joli, mais t’as besoin d’un truc qui tienne la route en un seul morceau. Donc allons y pour la reliure de ces fameux cahiers.

Pour ça, c’est tout bête. Tu vas empiler tes cahiers bien proprement, les uns bien au dessus des autres. Ensuite place les sous tes gros livres bien lourds, pour qu’ils soient bien serrés. (Un conseil, place-les au bord de ta table pour pouvoir facilement les coller. Après si tu as un étau, c’est le top. Mais je ne suis pas certaine que tout le monde ait ça sou le coude.)

Ma presse de fortune. (Oups, désolée pour le désordre en arrière plan…)

Une fois que tout est bien installé, tu peux les coller. Applique 3 ou 4 couches de colle sur les reliures de tes cahiers, en laissant bien sécher entre chaque couche. (Comme tu peux le voir, j’utilise du vernis colle, ça marche bien aussi.) Quand ta reliure te paraît assez solide, tu peux enlever ta presse improvisée et TADAH ! Ton carnet est prêt… ou presque.

Petit bonus, si tu veux que tout soit nickel, tu peux passer un coup de cutter sur les 3 côtés non collés pour égaliser les pages. Je trouve que le côté irrégulier donne un petit charme (et ça m’arrange bien parce que j’ai la flemme) mais c’est toi qui voit. 🙂

La couverture

Pour parfaire tout ça, il va te falloir une couverture du feu de dieu. Dégaine ton papier cadeau, ton carton et ta colle, on est sur le coup.

Commence par découper dans ton carton 2 morceaux identiques de la taille de ton carnet, ou un tout petit peu plus grand. (Tu peux faire une couverture un peu plus large que les pages, ça peut être joli. Ou pas. C’est toi qui voit.) Découpe-en un troisième exactement de la largeur de la tranche de ton carnet (et de la même hauteur que les 2 autres).

Découpe un grand morceau de papier cadeau sur lequel tu peux poser le carton, en laissant une marge d’environ 2 cm tout autour. (Là, j’ai utilisé du papier kraft, je trouva ça sympa).

Colle tes morceaux de carton comme sur la photo, comme si ton carnet était ouvert sur la table. Puis, découpe les coins du papier cadeau pour le rabattre et le coller proprement. (Hé ouais, j’ai toujours su que recouvrir mes livres en 6ème me serait utile un jour ! )

Il ne te reste plus qu’à glisser ton carnet à l’intérieur de la couverture. Colle la première et la dernière pages au carton pour fixer le tout. Attention, pour coller la dernière de couverture, ferme ton carnet plutôt que de la coller à plat. Sinon tu ne pourras plus le fermer une fois la colle sèche.

Assemble ta couverture en la recouvrant avec ton papier, puis colle ton feuillet à l’intérieur.

Variante simplifiée (pour les carnets fins)

Si ton carnet n’est composé que d’un cahier (bah ouais, on part pas tous 6 mois ! Les voyages de 3-4 jours c’est bien aussi ! ), tu peux faire une couverture souple facilement et rapidement.

Prend simplement un morceau de carton souple de la taille de ton carnet ouvert. (Je n’avais plus de boîte de céréales, du coup j’ai utilisé deux feuilles bristol que j’ai collées entre elles pour que ce soit plus épais.) Plie-le au milieu (comme tu as fait pour les pages de ton cahier). Tu peux le recouvrir pour qu’il soit plus joli (ici j’utilise du papier de soie récupéré je ne sais plus où). Colle directement ton carnet dedans. Et voilà ! 🙂

DIY #2 : Le carnet de voyage roots

Rendons à César ce qui est à César. Pour ce carnet là, je me suis basée sur les vidéos de Jel Arts et Sea Lemon, et celle traduite en français par Cindy Barillet.

Matériel

  • Du papier (toujours)
  • Du carton pour la couverture
  • Éventuellement de quoi recouvrir ta couverture (si tu as envie)
  • Du fil et une aiguille
  • Un outil pour percer ton papier (idéalement un poinçon, mais ca peut aussi être n’importe quel objet pointu)
  • Un cutter et/ou des ciseaux (et un sous main pour éviter de couper ta table)
  • Une règle et un crayon (toujours utile)

Préparation

Les cahiers

Comme pour le premier carnet, tu vas découper ton papier à la bonne dimension, et plier tes doubles pages en deux. Assemble les ensuite par piles de 4. Tu le vois venir, ces piles seront tes cahiers.

Une fois que tu as préparé tes cahiers, perce les trous qui vont servir à la reliure. Choisis l’espacement des trous et trace les marques sur ton premier cahier. Empile ensuite soigneusement tous tes cahiers et reporte les marques sur leur tranche, pour avoir un carnet relié proprement (et pas des pages qui dépassent dans tous les sens).

La couverture

Coupe 2 morceaux de carton de la taille des pages de ton carnet. Perce ensuite ta couverture pour pouvoir la relier aux pages. Prends un de tes cahiers comme repère pour placer les trous.

Si, comme moi, ton carton n’est pas très joli, tu peux encore une fois le recouvrir pour cacher la misère avoir un joli carnet tout beau tout propre. J’ai choisi du papier de soie rouge ce coup-ci, j’aime beaucoup le rendu, un peu effet froissé. 🙂

Reliure

Ah ! On attaque la partie délicate. Accroche toi à ton slip. (Non mais ça va, pars pas en courant comme ça, c’est pas si compliqué… Promis. Allez courage ! )

Commence par empiler tous les éléments (couvertures et cahiers) dans le bon ordre pour former ton carnet. (Pour l’instant ça va, tu suis ? Je t’avais dit que c’était pas si compliqué). Prépare ton fil et ton aiguille. J’ai utilisé un fil de couture un peu épais, en coton. J’ai doublé le fil et fait un double nœud au bout pour que ça tienne bien. Pour un carnet de 4 cahiers en format A5, j’ai pris environ 1m30 de longueur de fil.

Allez, c’est parti. (On va numéroter les trous pour plus de clarté, hein …).

Reliure de la première de couverture

On va commencer par relier le premier cahier à la couverture.

Tu peux recommencer le processus jusqu’à arriver au trou 6 de ton premier cahier. Une fois arrivé là, il va te falloir raccorder le deuxième cahier. Tu vas voir c’est facile.

Reliure des cahiers

Ensuite repasse le fil dans le trou 5 du deuxième cahier, et fais le ressortir par le trou 4. Tu n’as plus qu’à répéter l’opération jusqu’au bout du cahier. Puis raccorde ton 3ème cahier comme tu as raccordé le 2ème. Et ainsi de suite. 🙂

Reliure de la dernière couverture

Quand tu arrives au dernier cahier, arrête tout ! Il va falloir relier la couverture avec. Tu es prêt ? Allez on se concentre. (On y est presque, courage)

(NB : Pour les plus attentifs, oui, j’ai rajouté un cahier en cours de route. Ca ne change rien au déroulement des opérations. Reprenons.)

Tu ressors ensuite par le trou 4 et tu continues jusqu’au trou 1. 🙂

The end

Quand tu arrives à la toute fin, fais un nœud pour fixer le tout. Si tout se passe bien, ta dernière action a été de passer ton aiguille dans le trou 1 du dernier cahier, vers l’intérieur dudit cahier. En ouvrant ton dernier cahier en son milieu, tu devrais donc pouvoir faire ton nœud en toute quiétude.

Passe ton aiguille sous le fil entre les trous 1 et 2. Puis, fais la passer dans la boucle ainsi formée. Serre bien. Tu peux recommencer pour faire un deuxième nœud, pour être sûr.

Voilà, tu as maintenant de merveilleux carnets pour accueillir tes oeuvres ! Et je n’ajouterai rien, cet article est déjà beaucoup trop long. Je te dis à la prochaine, et bon bricolage ! 🙂


1 thought on “DIY : Fabrique ton carnet de voyage”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *