Comment dessiner les ombres

Comment dessiner les ombres

Salut à toi, dessinateur de l’ombre. (Mohahaha ! Non ? Cette blague est vaseuse ? Bon ben ça commence bien…)

Salut à toi, donc, qui que tu sois, et bienvenue du côté obscur de la force ! (Pas terrible non plus ? Bon ben on va y aller, sinon on n’y arrivera jamais).

Si je suis ici aujourd’hui, c’est pour te parler des ombres en dessin (avec tous les jeux de mots foireux qui ça implique…). Il se peut que tu ne sois pas mauvais pour retranscrire sur le papier ce qui se passe autour de toi, seulement voilà, quand il s’agit de rajouter quelques ombres pour plus de relief et de réalisme, c’est la cata. Plus rien ne va, tes ombres semblent rendre ton dessin plus bizarre et irréel que l’inverse…

Pas de panique, je vais te donner quelques astuces pour y voir plus clair… (Tu l’as ? “plus clair”… parce qu’on parle des ombres…. Roooh ça va, je t’avais prévenu !)

Qui dit ombre dit lumière

Pour comprendre les ombres, ils te faut d’abord comprendre d’où elles viennent : la lumière ! Et oui, ces deux là vont de pair, l’une n’existe pas sans l’autre. La première chose à faire, pour dessiner des ombres réalistes, c’est bien comprendre d’où vient la lumière.

Commence par identifier la source principale de lumière qui éclaire ton sujet. Ça peut être le soleil, une lampe, un lampadaire…. Il se peut également que ton sujet soit éclairé par plusieurs sources lumineuses en même temps. Dans ce cas, repère celle qui est la plus importante. Pour ça, tu peux regarder où se situe l’ombre de ton sujet sur le sol (ou la surface sur laquelle il repose). C’est un bon indicateur. 😉

Astuce : Tu peux rajouter une petite flèche discrète sur ton dessin qui indique d’où vient la principale source de lumière. Comme ça tu ne perdras pas le nord en cours de route.

Exercice : Sous les feux de la rampe !

Pour t’exercer à dessiner les ombres, à les apprivoiser, tu peux commencer par dessiner un objet que tu vas placer directement sous une source de lumière franche (type lampe). Tu sauras avec certitude d’où vient la source de lumière principale (puisque c’est toi qui l’a choisie). N’hésite pas à tourner et retourner ton sujet pour trouver le meilleur angle d’exposition possible (enfin celui qui te plaît et t’inspire le plus).

Essaie de faire cet exercice dans une pièce assez faiblement éclairée, pour que les ombres sur ton sujet ressortent bien. (En gros, ne parasite pas ta source lumineuse principale avec d’autres, trop fortes.)

Bien placer les ombres

L’exercice juste au dessus est intéressant pour amplifier les ombres et bien repérer où elles se trouvent. Mais ce n’est pas toujours aussi évident… Entraîne-toi au quotidien à observer tout ce qui t’entoure et à repérer où sont les ombres sur tout un tas de sujets différents. L’observation, c’est la base du dessin ! Tu en apprendras beaucoup en regardant autour de toi (et en prêtant attention à ce que tu regardes !)

Mais pour te donner quand même une piste, prenons le problème de façon purement physique… La lumière se comporte comme une onde, un faisceau. En gros, elle part de la source lumineuse, et se dirige, en ligne droite, dans toutes les directions. Si un objet opaque se trouve sur sa route, il coupe le faisceau lumineux. C’est ça qui crée une ombre. (En fait, il va dévier l’onde, qui va “rebondir” dessus et arriver jusqu’à ton œil. C’est ce qui fait que tu vois cet objet).

Donc, logiquement, lorsque tu as dessiné ton sujet et placé ta source lumineuse (par une petite flèche sur un coin de ta feuille, par exemple), c’est facile de positionner tes ombres. Repère simplement les objets qui se placent en travers du chemin de la lumière.

Petite remarque : une ombre n’est pas “binaire”. J’entends par là que tu vas généralement avoir une ombre dégradée, qui s’éclaircit à mesure sur tu t’éloignes de l’objet. (Et pas une grosse tache noire uniforme).

On est bien d’accord que le dessin de droite est plus réaliste… 😉

Le contraste

Petit point définition. Jouer sur le contraste, c’est jouer sur l’écart entre les valeurs utilisées. Je m’explique… Si tu utilises beaucoup de noir et de blanc, avec peu de couleurs intermédiaires, ton image sera très contrastée. A l’inverse, si tu te cantonnes à des teintes plus grises, ton image sera moins contrastée.

En règle générale, plus tu vas ajouter du contraste à ton dessin, plus tu vas avoir l’impression de relief. C’est souvent un problème chez pas mal de débutants, ils n’osent pas foncer franchement les zones d’ombre, et ils se retrouvent avec un dessin “plat”.

Des mines et des valeurs

Mon conseil, tu l’auras compris, c’est de ne pas hésiter à contraster tes dessins. Et pour ça, tu vas avoir besoin de valeurs.

Les valeurs, c’est les différentes teintes d’une couleur. Si tu travailles au crayon graphite, tu vas travailler avec différentes valeurs de gris.

Petit aperçu des mines que j’ai sous la main (de la plus sèche, le 2H, à la plus grasse, la 9B)

Plus ta mine va être sèche, plus ta valeur sera claire. Plus tu prendras une mine grasse, plus elle sera foncée.

Astuce pour discerner les valeurs de ton sujet

Si tu as un peu de mal à définir avec certitude les valeurs sombres et moins sombres de ton sujet, plisse les yeux. Tu vas avoir une image moins nette, plus en “taches” d’ombres et de lumière. Parfait pour identifier les zones les plus sombres et les plus éclairées ! 😉 (Tu peux aussi cligner des yeux, si tu préfères, ça marche aussi.)

Exercice : Tout en taches

Pour travailler sur tes valeurs, tu peux essayer de représenter ton sujet uniquement en “taches” plus ou moins sombres. Ne te focalise pas sur les contours, uniquement sur les valeurs, les nuances de gris.

Plisse les yeux pour t’aider si tu veux, et dessine sur ta feuille les taches que tu perçois. Tu verras qu’on a pas forcément besoin de contours pour faire apparaître une image ! 😉

Et puis, tu as sûrement dû te rendre compte que les objets qui t’entourent ne sont pas délimités par un trait noir ! 😉 Donc en arrivant à suggérer les contours d’un objet par les jeux d’ombre et de lumières au lieu de les dessiner franchement, tu auras un rendu d’autant plus réaliste !

Petit exemple de portrait réalisé “tout en taches”, pour te donner une idée… 😉

L’ombre et la couleur

Dernier point (avant de te laisser t’élancer joyeusement dans les ténèbres) concernant la couleur. Jusqu’à présent, je t’ai parlé des ombres travaillées au crayon gris. Mais qu’en est-il des ombres dans un dessin à l’aquarelle ou au crayon de couleur ?!

Pas d’inquiétude, je ne vais pas te laisser comme ça, démuni face à tant d’incertitudes. Même si je ne suis pas encore une pro de la couleur, j’ai quand même enregistré une ou deux petites choses qui pourraient bien te servir.

On oublie le noir

Hé oui ! Dans la nature, les ombres sont rarement complètement noires, comme on a tendance à se les représenter. Elles sont en général teintées de la couleur du sujet, mais en plus foncé. Par exemple, de l’herbe à l’ombre d’un arbre sera vert foncé, en opposition à l’herbe plus claire qui est exposée directement au soleil.

Si tu regardes bien, les ombres projetée par les arbres donnent toute une gamme de verts, et quasiment pas de noir ni de gris

De la même manière, l’ombre projetée par un objet aura souvent des reflets de la même couleur que l’objet. C’est encore plus flagrant si l’objet est plus ou moins translucide. (Pense à un verre de bière ou de vin, qui va dessiner une ombre dorée ou rubis sur la table).

Dans le doute, mets du bleu

Un valeur sûre, si tu doutes un peu de la couleur à choisir pour ton ombre, c’est d’opter pour un gris bleuté, ou d’ajouter du bleu à ta couleur. (Le gris de Payne par exemple est, je trouve, parfait pour les ombres).

Gris de Payne (un gris un peu bleuté, parfait pour les ombres)

Si tu regardes un peu autour de toi, tu te rendras compte que les ombres sont souvent un peu bleutées. Faute d’être exact sur la couleur, tu seras cohérent. 🙂

J’espère que ces conseils t’auront éclairé ! (Je ne soulignerai pas ce jeu de mots, je pense que tu en as eu assez…). Si tu as toi aussi des astuces pour représenter les ombres en dessin, surtout n’hésite pas, les commentaires sont là pour ça !

Si tu as des questions ou des sujets qui te posent problème, n’hésite pas non plus à m’en faire part, je ferai de mon mieux pour t’aider ! 🙂

En attendant, je te dis à la prochaine, et bon dessin !


4 thoughts on “Comment dessiner les ombres”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *